Je participe au Concours d’Élégance en Automobile

SAMEDI 1er JUILLET 2017

De 15h à 18h :
Concours d’Élégance en Automobile

Quel beau spectacle qu’un Concours d’Elégance en Automobile !
Raffinement des toilettes, élégance des carrosseries…

Pour les cavalières : « coup de peigne » gratuit par le coiffeur Arold de Clermont- Ferrand, « finition maquillage » gratuite dans la boutique Marionnaud, Place de Jaude.

Se préparer à un Concours
d’Elégance en Automobile

Historiquement, les Concours d’Elégance en Automobile sont nés en France au milieu des années 1920 et ont perdurés jusqu’au tout début des années 1960. A cette époque, en fait, la voiture n’était à ces dames qu’un accessoire de mode, au même titre que le chapeau, les chaussures ou le sac. Les carrosseries évoluaient aussi, au gré des modes, et les carrossiers et les constructeurs comprirent rapidement tout le bénéfice qu’ils pourraient tirer de ces manifestations, en faisant étalage de leur savoir faire et en mettant leurs dernières créations à la disposition des « people » de chaque époque.

Dans un Concours d’Elégance en Automobile, il s’agit donc de se mettre en valeur tout en présentant son automobile. L’élégance étant intemporelle, pour les dames comme pour les messieurs, il convient, avant toutes choses, d’être à l’aise dans ces vêtements et surtout de ne pas s’y sentir déguisés ou ridicules.

Se présenter en tenue d’époque
ou en tenue actuelle ?

Dans tous les cas, l’élégance est le maître mot.
Dès l’abord, il faudra s’enquérir de l’heure de la présentation : l’après-midi ou le soir ?
Pour les femmes, si, dans les années 30, les tenues longues se portaient aussi l’après-midi, depuis les années 50 il est de bon ton de porter, à la mi journée, une toilette de ville élégante ou une tenue de cocktail. Les tenues sport ou décontractées chic, peuvent être élégantes mais essentiellement avec des voitures de sport, légères et découvrables.
S’il est d’usage aussi de ne pas porter de chapeau après 17 h, avant 1960 les femmes ne sortaient jamais sans gant. Autrefois, comme aujourd’hui, le soir une robe longue s’impose.

A son tour, le conducteur, qui fait partie intégrante de la présentation de la voiture, doit être au diapason, élégant, en harmonie avec sa cavalière, sa voiture et le moment de la présentation. Seuls les chauffeurs de voiture de maître ont droit de porter une tenue spécifique, en rapport avec leur métier. Le smoking ne se porte qu’après 20 h.

Au moment
de la présentation

Votre présentation ne sera ni figée ni guindée, soyez naturels, toujours en mouvement autour de la voiture, ne jamais en cacher la calandre. Présentez-vous le plus souvent face au jury, mais ne vous cachez pas au public. Pour les photos, les plus belles stations se font au niveau des roues arrière, afin de mettre en valeur et les tenues et la voiture, dont le moteur est arrêté.

Erreurs
à ne pas commettre

A moins que l’organisation ait prévu la présence d’un groom qui ouvrira la porte de la passagère, c’est monsieur qui le fera en sortant de sa voiture et en la contournant par l’arrière : on ne doit jamais passer devant le capot d’une voiture (sauf pour les Rolls Royce).

La présentation doit
être de bon goût.

L’élégante ne doit jamais s’assoir sur la voiture, ni sur le cache-capote d’un cabriolet.
Les déguisements farfelus sont totalement à exclure.
Un Concours d’Elégance en Automobile doit faire rêver. Aussi, mesdames soyez les plus belles, chacune d’entre vous à droit à son quart d’heure de gloire comme le disait déjà André de Fouquières, l’arbitre des élégances des années 30.

Vous souhaitez participer
à la troisième Traversée de Clermont ?